Glossaire

A

Estimation de la valeur des capitaux propres qui consiste à estimer séparément les différents actifs et engagements de l’entreprise et à en faire la somme algébrique. On parle également de méthode patrimoniale ou de somme des parties (Vernimmen).

Catégorie d’actions assorties de droits préférentiels de nature politique (droit d’information renforcé, droit à un représentant dans les organes de direction…) ou financière (droit à une récupération prioritaire des montants investis en cas de liquidation ou de cession de la société…).

Outil d’aide à la décision qui consiste à identifier les forces (Strengths), faiblesses (Weaknesses), opportunités (Opportunities) et menaces (Threats) d’une entreprise.

B

Le bon de souscription d’action est un titre financier permettant de souscrire pendant une période donnée, dans une proportion et à un prix fixés à l’avance, à une action.

C

Les investisseurs apportent du capital ainsi que leurs réseaux et expériences à des projets entrepreneuriaux qui sont en phase de Recherche & Développement.

Prise de participation en capital dans des entreprises généralement non cotées. Le Capital Investissement est un soutien fondamental de l’entreprise non cotée tout au long de son existence. Il finance le démarrage (Capital Risque), le développement (Capital Développement), la transmission ou l’acquisition (LBO/Capital Retournement) de cette entreprise.

Investissement en fonds propres ou quasi-fonds propres, en général minoritaire, destiné à financer le développement d’une entreprise ou le rachat de positions d’actionnaires. L’entreprise partenaire est une société établie sur ses marchés, profitable et présentant des perspectives de croissance importantes.
Cette opération vise à accompagner le dirigeant dans sa stratégie de développement avec un objectif de création de valeur et de liquidité à moyen terme.

Financement en fonds propres d’entreprises ayant eu des difficultés et pour lesquelles des mesures permettant le retour aux bénéfices sont identifiées et mise en oeuvre.

Investissement réalisé par des investisseurs en capital en fonds propres ou quasi fonds propres dans des entreprises jeunes ou en création, présentant un fort contenu technologique. Selon la maturité du projet à financer, le Capital Risque se subdivise comme suit :

  • l’Amorçage finance le stade de la recherche avant la création de la société
  • la Création intervient au démarrage de l’entreprise et au tout début de son activité -la Post-Création intervient lorsque l’entreprise a déjà achevé le développement d’un produit et a besoin de capitaux pour en démarrer la fabrication et la commercialisation.

Investissement en fonds propres destinés à financer l’acquisition d’une société non cotée (LBO).

Capitaux mis à la disposition des sociétés en portefeuille.

Engagements d’investissements signés par les actionnaires du fonds.

Intéressement revenant aux équipes des sociétés de gestion calculé sur la base des produits et des plus-values d’un fonds de Capital Investissement.

Etape finale d’une opération avec la signature par l’ensemble des participants (dirigeants et investisseurs financiers) de la documentation juridique (pacte d’actionnaires notamment) et décaissement des fonds.

D

Méthode d’évaluation d’actif, également appelée méthode des Cash Flow Libres, qui consiste à évaluer une société sur la base des flux de trésorerie futurs attendus d’une activité. Le DCF traduit financièrement le fait qu’un actif « vaut ce qu’il rapporte ».

Ensemble des mesures de recherche et de contrôle des informations permettant à l’investisseur en capital de fonder son jugement sur l’activité, la situation financière, les résultats, les perspectives de développement, l’organisation de l’entreprise.

E

Clause qui permet d’indexer une partie du prix de la transaction sur les résultats futurs de la société achetée. Les critères d’indexation du prix peuvent être les suivants : multiple du résultat d’exploitation, de l’excédent brut d’exploitation voire du résultat courant.

Effet multiplicateur de la rentabilité des capitaux propres résultant du recours au financement externe.

F

Appartenant à la famille des OPCR, le FCPR est une copropriété de valeurs mobilières et n’a pas de personnalité morale. Il est géré par une société de gestion, agréée par l’autorité des marchés financiers à savoir le CDVM au Maroc. Un FCPR doit investir dans des participations au capital de sociétés, en respectant certains quotas selon les types d’investissement.

Véhicule regroupant des investisseurs en vue de faire des investissements en Capital Investissement et d’en partager les résultats.

Forme juridique d’OPCC qui n’a pas la personnalité morale et qui est une copropriété d’actifs émettant des parts.

G

Dans ce type de gestion, la décision d’investissement revient à l’équipe de gestion.

L

Acquisition d’une entreprise par des investisseurs en capital, associés aux dirigeants de l’entreprise achetée, dans le cadre d’un montage financier comportant une proportion plus ou moins importante d’emprunts et dont le remboursement est prévu par un prélèvement sur les cash-flows futurs.

Rachat d’une société avec l’équipe de direction (un ou plusieurs de ses cadres, non actionnaires ou minoritaires).

M

Système de rémunération du personnel dirigeant de la société cible.

L’actionnaire entrepreneur peut décider de racheter la participation de l’investisseur en capital soit dans le cadre des termes du pacte d’actionnaire soit d’un commun accord entre actionnaires.

Produit de cession d’une participation dans le capital d’une société.

O

Valeur mobilière donnant accès au capital, émise par la société et souscrit par un investisseur, se composant d’un titre de créance (obligation) et d’un bon de souscription d’action(s) de la société (BSA).

Valeur mobilière donnant accès au capital, émise par la société et souscrite par l’investisseur en capital se composant d’un titre de créance (obligation) et de la faculté de convertir cette créance en actions de la société.

Type de droits d’accès au capital réservés aux salariés et aux dirigeants d’une société et de ses filiales, réglementés par le Code de commerce et bénéficiant d’un régime fiscal spécifique.

Un OPCC est un fonds d’investissement, ayant pour objet le financement de PME, principalement marocaines et non cotées, à travers l’acquisition de titres de capital, l’acquisition de titres de créances (convertibles ou non en titres de capital) et l’octroi d’avances en compte courant d’associés.

Un OPCC est géré par une société de gestion et est détenu collectivement, sous forme de parts ou d’actions, par des investisseurs.

P

Convention conclue entre les actionnaires de la société (fondateurs et investisseurs en capital) pour organiser leurs relations en tant qu’actionnaires.

Mécanisme de partage du profit ou de la plus-value des actionnaires au-delà d’un certain niveau de résultat ou d’un certain rendement en cas de cession de la société.

Le PER, également appelé multiple de capitalisation des bénéfices, est le rapport du cours d’une action sur le bénéfice par action (Vernimmen).

Q

Ressources financières dont la nature comptable est différente des fonds propres mais s’en approche. Les quasi-fonds propres sont des instruments de dette qui peuvent être transformés en fonds propres. Ils regroupent notamment les comptes courants d’associés, les obligations convertibles ou bien encore les emprunts participatifs.

R

Cette clause subordonne l’attribution de parts de capital supplémentaires au non-respect d’objectifs préalablement fixés d’un commun accord par l’entrepreneur et l’investisseur.

S

Les sociétés de gestion sont des personnes morales qui ont pour objet la gestion d’Organismes de Placement Collectif.

Forme juridique d’OPCC qui est une société par actions.

T

Taux mesurant la rentabilité annualisée moyenne d’un investissement constitué de flux négatifs (décaissements) et de flux positifs (encaissements). Il est utilisé pour mesurer et suivre l’évolution de la performance des opérations de Capital Investissement.

Tout le glossaire

Estimation de la valeur des capitaux propres qui consiste à estimer séparément les différents actifs et engagements de l’entreprise et à en faire la somme algébrique. On parle également de méthode patrimoniale ou de somme des parties (Vernimmen).

Catégorie d’actions assorties de droits préférentiels de nature politique (droit d’information renforcé, droit à un représentant dans les organes de direction…) ou financière (droit à une récupération prioritaire des montants investis en cas de liquidation ou de cession de la société…).

Outil d’aide à la décision qui consiste à identifier les forces (Strengths), faiblesses (Weaknesses), opportunités (Opportunities) et menaces (Threats) d’une entreprise.

Le bon de souscription d’action est un titre financier permettant de souscrire pendant une période donnée, dans une proportion et à un prix fixés à l’avance, à une action.

Les investisseurs apportent du capital ainsi que leurs réseaux et expériences à des projets entrepreneuriaux qui sont en phase de Recherche & Développement.

Prise de participation en capital dans des entreprises généralement non cotées. Le Capital Investissement est un soutien fondamental de l’entreprise non cotée tout au long de son existence. Il finance le démarrage (Capital Risque), le développement (Capital Développement), la transmission ou l’acquisition (LBO/Capital Retournement) de cette entreprise.

Investissement en fonds propres ou quasi-fonds propres, en général minoritaire, destiné à financer le développement d’une entreprise ou le rachat de positions d’actionnaires. L’entreprise partenaire est une société établie sur ses marchés, profitable et présentant des perspectives de croissance importantes.
Cette opération vise à accompagner le dirigeant dans sa stratégie de développement avec un objectif de création de valeur et de liquidité à moyen terme.

Financement en fonds propres d’entreprises ayant eu des difficultés et pour lesquelles des mesures permettant le retour aux bénéfices sont identifiées et mise en oeuvre.

Investissement réalisé par des investisseurs en capital en fonds propres ou quasi fonds propres dans des entreprises jeunes ou en création, présentant un fort contenu technologique. Selon la maturité du projet à financer, le Capital Risque se subdivise comme suit :

  • l’Amorçage finance le stade de la recherche avant la création de la société
  • la Création intervient au démarrage de l’entreprise et au tout début de son activité -la Post-Création intervient lorsque l’entreprise a déjà achevé le développement d’un produit et a besoin de capitaux pour en démarrer la fabrication et la commercialisation.

Investissement en fonds propres destinés à financer l’acquisition d’une société non cotée (LBO).

Capitaux mis à la disposition des sociétés en portefeuille.

Engagements d’investissements signés par les actionnaires du fonds.

Intéressement revenant aux équipes des sociétés de gestion calculé sur la base des produits et des plus-values d’un fonds de Capital Investissement.

Etape finale d’une opération avec la signature par l’ensemble des participants (dirigeants et investisseurs financiers) de la documentation juridique (pacte d’actionnaires notamment) et décaissement des fonds.

Méthode d’évaluation d’actif, également appelée méthode des Cash Flow Libres, qui consiste à évaluer une société sur la base des flux de trésorerie futurs attendus d’une activité. Le DCF traduit financièrement le fait qu’un actif « vaut ce qu’il rapporte ».

Ensemble des mesures de recherche et de contrôle des informations permettant à l’investisseur en capital de fonder son jugement sur l’activité, la situation financière, les résultats, les perspectives de développement, l’organisation de l’entreprise.

Clause qui permet d’indexer une partie du prix de la transaction sur les résultats futurs de la société achetée. Les critères d’indexation du prix peuvent être les suivants : multiple du résultat d’exploitation, de l’excédent brut d’exploitation voire du résultat courant.

Effet multiplicateur de la rentabilité des capitaux propres résultant du recours au financement externe.

Appartenant à la famille des OPCR, le FCPR est une copropriété de valeurs mobilières et n’a pas de personnalité morale. Il est géré par une société de gestion, agréée par l’autorité des marchés financiers à savoir le CDVM au Maroc. Un FCPR doit investir dans des participations au capital de sociétés, en respectant certains quotas selon les types d’investissement.

Véhicule regroupant des investisseurs en vue de faire des investissements en Capital Investissement et d’en partager les résultats.

Dans ce type de gestion, la décision d’investissement revient à l’équipe de gestion.

Acquisition d’une entreprise par des investisseurs en capital, associés aux dirigeants de l’entreprise achetée, dans le cadre d’un montage financier comportant une proportion plus ou moins importante d’emprunts et dont le remboursement est prévu par un prélèvement sur les cash-flows futurs.

Rachat d’une société avec l’équipe de direction (un ou plusieurs de ses cadres, non actionnaires ou minoritaires).

Système de rémunération du personnel dirigeant de la société cible.

L’actionnaire entrepreneur peut décider de racheter la participation de l’investisseur en capital soit dans le cadre des termes du pacte d’actionnaire soit d’un commun accord entre actionnaires.

Produit de cession d’une participation dans le capital d’une société.

Valeur mobilière donnant accès au capital, émise par la société et souscrit par un investisseur, se composant d’un titre de créance (obligation) et d’un bon de souscription d’action(s) de la société (BSA).

Valeur mobilière donnant accès au capital, émise par la société et souscrite par l’investisseur en capital se composant d’un titre de créance (obligation) et de la faculté de convertir cette créance en actions de la société.

Type de droits d’accès au capital réservés aux salariés et aux dirigeants d’une société et de ses filiales, réglementés par le Code de commerce et bénéficiant d’un régime fiscal spécifique.

Désigne une entité exerçant l’activité de capital risque telle que définie par la loi 41-05. Les OPCR comprennent les sociétés de capital risque (SCR) et les fonds communs de placement à risque (FCPR).

Convention conclue entre les actionnaires de la société (fondateurs et investisseurs en capital) pour organiser leurs relations en tant qu’actionnaires.

Mécanisme de partage du profit ou de la plus-value des actionnaires au-delà d’un certain niveau de résultat ou d’un certain rendement en cas de cession de la société.

Le PER, également appelé multiple de capitalisation des bénéfices, est le rapport du cours d’une action sur le bénéfice par action (Vernimmen).

Ressources financières dont la nature comptable est différente des fonds propres mais s’en approche. Les quasi-fonds propres sont des instruments de dette qui peuvent être transformés en fonds propres. Ils regroupent notamment les comptes courants d’associés, les obligations convertibles ou bien encore les emprunts participatifs.

Cette clause subordonne l’attribution de parts de capital supplémentaires au non-respect d’objectifs préalablement fixés d’un commun accord par l’entrepreneur et l’investisseur.

Bénéficiant d’un régime fiscal spécifique, la SCR est constituée sous forme d’une société par actions dont les actionnaires sont les investisseurs en capital. Son objet exclusif est la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières non cotées pour au moins 50 % de son actif net.

Taux mesurant la rentabilité annualisée moyenne d’un investissement constitué de flux négatifs (décaissements) et de flux positifs (encaissements). Il est utilisé pour mesurer et suivre l’évolution de la performance des opérations de Capital Investissement.

Retour haut de page