Propos de M. Mohamed HORANI, Président Directeur Général, HPS 

Contexte

« Depuis sa création, HPS a connu quatre phases dans son cycle de développement. Une phase d’opportunité qui a duré 5 ans et a permis aux associés d’HPS de construire une stratégie très claire et de développer un prologiciel traitant tous les aspects du paiement électronique. La phase d’industrialisation de la production, à savoir 3 ans, a nécessité des moyens importants et donc le recours au Capital Investissement pour financer notre projet de développement. Nous avons ainsi cédé 25% du capital soit près de 40 millions de dirhams totalement injectés dans la société. Ensuite, il y a eu la phase d’industrialisation du marketing et actuellement, nous sommes dans la phase de consolidation […] »

Expérience du Capital Investissement

  • Entrée en relation…

« Nous avons eu recours au Capital Investissement car ce mode de financement offrait, en plus de l’apport financier, le partage du risque d’investissement, l’amélioration de la gouvernance et le développement d’un solide réseau de contacts […] Au début, nos craintes portaient essentiellement sur le mode de gouvernance car nous étions habitués à gouverner seuls […] Le pacte d’actionnaire étant très clair, ces craintes ont pu être levées et la collaboration a démarré sur de bonnes bases. »

  • Phase de collaboration…

« L’investisseur était surtout membre du conseil d’administration. Il ne participait pas à la gestion quotidienne de la société. Son entrée dans le conseil a permis d’apporter des profils différents et un regard neuf sur la société […] L’arrivée de l’investisseur a également contribué à une institutionnalisation de l’entreprise en termes de reportings, de tenue des conseils et autres. »

  • Sortie…

« Nous avons accepté une introduction en bourse grâce à la construction d’un partenariat gagnant / gagnant ayant permis à l’entreprise de poursuivre son rythme de développement […] »

Recommandations

« Premièrement, il est nécessaire d’avoir une vision et de savoir où l’on veut aller […] Il faut faire appel au Capital Investissement quand l’entreprise se porte bien. Il faut le voir comme un levier pour développer l’entreprise et non pas comme un pompier […] »